非主流台灣:最新公告

Welcome to the 2010 Guerilla Girls Blog! We are the Guerilla Girls! We are 13 Hao Ran Foundation volunteers (all females!) and we will soon get to deploy our wings in different countries of the world to work with various non-governmental organizations and social movements as a way to reinforce social justice and solidarity. We wish to open communication and share our experience with the rest of the world, because we strongly believe that ‘ANOTHER WORLD IS POSSIBLE!’ Read More

將文章轉換為簡體 動態調整字體大小 原字體 放大 再放大

2011年8月3日 星期三

Démolition d’une mémoire collective


Rapport du travail / juin-juillet 2011
Hsiang-Han LIU



Le 15 juillet 2011, une sympathisante de Casamemoire nous a appelé le matin disant que l’immeuble Piot Templier (situé au centre-ville de Casablanca, au boulevard Mohammed V où se trouve de nombreux bâtiments remarquables du protectorat français) est en cours de démolir, les ouvriers sont en train de détruire la façade avec la masse. Dans un premier temps, nous avons alerté l'ensemble des autorités pour limiter la casse. Cependant, le moment est tombe mal sur un vendredi, la grande prière de la semaine, où est considéré au Maroc comme le week-end, en plus, 2 semaines avant le Ramadan, la plus part de personnes partent en vacances. Nous avons eu du mal à joindre les personnes concernés, Après plusieurs communications téléphonique, les travaux ont arrêtés vendredi midi, ont repris à la première heure avec un bulldozer le samedi matin. Nous sommes arrivés 40 minutes après, la moitié de la façade était tombée.



Dans la photo, nous pouvons voir que l’intérieur de bâtiment était déjà cassé. Ils ont commencé discètement la démolition depuis plusieurs jours et aucune autorisation de démolition affichée à l'extérieur.(En général, le permit de travaux doit être affiché quelques semaines avant commencer le travaux pour que les habitants aient le temps de lire, d’être informés et si jamais il y a des opinions opposées)


Ce qui est tombé n’est pas simplement un bâtiment, c’est également la mémoire collective du quartier, des Casablancais.

Le dimanche 17 juillet, nous avons organisé un sitting artistique devant l’immeuble pour rendre hommage à l’immeuble Piot Templier et alerter tout le monde que la démolition de cet édifice n’est pas un cas particulier, cela peut arriver à tout les immeuble de Casablanca, voire au Maroc. Si aujourd’hui nous pouvons obtenir facilement une autorisation de démolir d’un bâtiment en cours d’inscription sur la liste de monuments historiques, demain, après-demain, il y aura de plus en plus d’immeubles disparus sans prévision et le pire c’est que nous ne pouvons rien faire. Nous nous inquiètons l’avenir de boulevard Mohammed V, avenue histotique de la ville de Casablanca… Avec la spéculation immobilière et l’extension de la ville, les bâtiments de une ou deux risquent d’être en péril depuis une certain période. D’autre part, en raison de la trace de tramway, le boulevard Mouhammed V transformera en passage piètons depuis la Place des Nations Unies. Il n’est pas difficile d’imaginer que cela conduit un flux économique important.


Lien d’événement du 17 juillet sur facebook

Vidéo Youtube de la performence d’artiste


Next step ?

Avec l’aide de l’inspection des monuments historiques de Ministère de la Culture, un dossier des bâtiements remarquables, en danger, en cours d’inscrption et inscrits seront réalisé pour informer tous les secteurs, en vue d’éviter le manque d’information introduit la mauvaise décision.

De côté de Casamemoire, nous adressons une lettre ouverte aux Casablancais, rendez-vous avec l’avocat pour un avis sur le dossier d'un point de vue juridique, la suivi de l’insetion du projet, nous sommes été communiqués que la façade d’immeuble sera construite à l’identique plus des niveaux surélevés. En même temps, nous réfléchissons de lancer une pétition via internet au grand public et une conférence de presse quand nous aurons des retours en termes de signataires, l’avis juridique et l’insertion. Casamemoire y rappellera son rôle de veiller et de sensibiliser en interpellant les autorités, donc le président de la commune urbain, sur sa décision, a fait ou compte faire pour la cause et pour la protection de tout le patrimoine casablancais.

lettre ouverte aux Casablancais, lien facebook


Quelques dates sur Piot Templier

En mai 2006, le propriétaire a demandé une autorisation de construire auprès de la commune urbaine, suite à l’accord de l’Agence Urbaine de Casablanca. En suite en 2008, le renouvellement de son permis de construire a été refusé, l’ action en justice de la part du propriétaire. En septembre 2009, Casamemoire a introduit d’une demande d’inscription sur une liste de 17 édifices des monuments historiques. En janvier 2010, la commission du patrimoine composée de représentants de l’inspection des monuments historiques, de l’agence urbaine, de la commune et de la préfecture donne son accord pour l’inscription. La procédure administrative est lancée.

En mars 2010, le propriétaire portait l'affaire au tribunal administratif et il l’a remporté suite à l'arrêt de la cour d'appel de Rabat. La société civile se mobilise et une pétition,« Casablanca - Patrimoine architectural en péril », est signée par plus de mille de personnes. Ensuite, en fin décembre 2010, la préfecture de Casa-Anfa a émis un arrêté n°33 interdisant la délivrance de permis de démolition de tout bâtiment inscrits ou en cours d’inscription sur le territoire Casa-Anfa. Le 21 février 2011, la publication dans le Bulletin Officiel n° 5919 de la décision d’inscription de l’immeuble Piot Templier à la liste des monuments historiques. Malgré tout cela, le 26 mai 2011, le Président de la commune urbaine de Casablanca, Mohamed Sajid, signé une autorisation de démolition de l’immeuble.


« Piot Templier »
- Communiqué de presse du 15 juillet 2011


Cet édifice, construit par l’architecte Pierre Ancelle en 1925, a pendant longtemps abrité à son rez de chaussée le célèbre magasin Templier où l’on venait de partout acheter de la vaisselle de luxe et de l’orfèvrerie.

Son architecture est à rapprocher de l’immeuble du même architecte, du Syndicat immobilier de Casablanca, boulevard Mohamed V et rue Allal ben Abdellah.

Au-dessus de la servitude d’arcades, un niveau où le style art-nouveau est mélangé aux éléments néo-mauresques (tuiles vertes, verres colorés, etc.) déjà développés sur l’immeuble Bessoneau voisin (hôtel Lincoln).

Cet ensemble fait partie de la suite du boulevard Mohamed V construite dans les années 20. Reliant l’imposant immeuble Bessonneau aux bâtiments néo-marocains de la Poste et de la Bourse.

L’immeuble Piot-Templier fait donc partie intégrante d’un alignement urbain historique et d’une qualité architecturale exceptionnelle avec d’un coté l’hôtel Lincoln (Hubert Bride, 1917) et le petit Bessoneau (Edmond Brion, 1930), et de l’autre l’immeuble de la bourse (Pierre Bousquet, 1918) et l’immeuble de la vigie marocaine (Marius Boyer, 1924).

Ceci sans parler de sa situation en face du Marché Centre (Pierre Bousquet, 1917) et au milieu du Boulevard Mohamed V, véritable musée d’architecture à ciel ouvert et épine dorsale du centre ville patrimonial de Casablanca.

La démolition de ce bâtiment clé pourrait en entrainer d’autres portant un grave préjudice à cette partie du centre ville dont l’importance patrimoniale est reconnue de tous.

| 用RSS訂閱本站文章 | 《喜歡游擊女孩看世界的朋友們,可以透過上面的社群網站按鈕(噗浪、Facebook及Twitter)將我們的文章成果與您的朋友分享,或使用Email轉寄;也歡迎你「張貼意見」留言(請盡量勿選擇匿名),或是給我們文章評價》

初次來訪請參閱工具列:關於我們

0 意見:

 

游擊女孩看世界. Copyright 2010 All Rights Reserved. Maintained by Tzuche Huang